Echantillon édition actuelle

Echantillon édition actuelle

Privilégié


Un heureux hasard, deux fils différents et un nœud délié.

Où les provisions étaient entreposées, au Moyen Âge, dans un bassin en marbre, l’eau clapote aujourd’hui au milieu de fleurs. Le directeur de 24 ans, Cyril Bergmann, de «Blütenwerk Bern» est sous les arcades de la cave d’une maison patricienne de plus de 400 ans à la «Marktgasse» à Berne. Il le doit à une annonce.

L’édition du «Fleuriste» de juin 2019 annonçait: «La maison Fueter cherche un magasin de fleurs». L’annonce mentionnait Urs Fueter, qui vit au cinquième étage de l’immeuble. L’illustrateur et auteur de 59 ans administre cette maison urbaine depuis qu’il en a hérité lorsqu’il avait 23 ans. Fils d’un acteur et petit-fils d’un mécène des arts, il a vite été livré à lui-même. Il aime la musique classique – et les fleurs.

Cyril Bergmann était engagé chez ses parents comme directeur intérimaire mais voulait plutôt se consacrer à la danse. Sur la scène du Breakdance, il est connu sous le nom de Sir Q (du bernois «Cirqu» pour Cyril). La perspective de se réaliser avec l’expérience et le soutien financier de ses parents changeait tout. Il s’est donc inscrit aux cours préparatoires à l’examen de maîtrise chez Franz-Josef Wein. 
Il revient justement du premier bloc de cours. «C’est comme si un nœud s’était délié en moi», dit-il. Depuis son retour, il a réalisé des créations sans se soucier du temps. Il veut ainsi se démarquer avec des créations florales précieuses d’objets – au milieu de fleurs de la production parentale. «J’ai l’immense privilège de pouvoir prendre mon temps»,
dit-il….

Vous trouverez d’autres articles passionnants, inspirants et informatifs dans le magazine spécialisé destiné aux fleuristes. Le FLEURISTE – dans votre boîte aux lettre chaque mois. Abonnez-vous maintenant.